Note de recherche no. 22 – Les réseaux de groupes français d’extrême droite sur Facebook (Charlyne Pruneau)

Pruneau, C. (2014). Les réseaux des groupes français d’extrême droite sur FacebookNote de recherche no. 22.

Résumé: Depuis quelques années, la France constate une recrudescence des actes liés à l’extrême droite. Les services de police français recueillent de plus en plus de plaintes pour des propos racistes et mêmes des dégradations volontaires de lieux publics à caractère racial. Ce constat n’est pas unique à la France, et de nombreux pays européens ont vu resurgir des groupuscules d’extrême droite sur le devant de la scène publique. Dans un monde de plus en plus enclin aux nouvelles technologies, Internet est devenu indispensable. Il est désormais possible grâce aux téléphones intelligents d’être en permanence connecté avec notre entourage, de savoir ce que font nos amis en temps réel et surtout d’échanger avec des individus que nous n’aurions pas rencontré dans la vie réelle. Les groupes extrémistes ne dérogent pas à cette règle et utilisent aussi les différents outils technologiques pour converser, publier leurs idées et attirer un maximum de public. Cette étude développera une perspective de réseaux afin d’identifier ceux dont les groupuscules d’extrême droite français font partie. Dans un premier temps, nous reviendrons sur la littérature d’une part consacrée à l’extrême droite et leur utilisation d’Internet et d’autre part, celle étudiant la thématique des réseaux sociaux. Ensuite, nous développerons un cadre théorique basé sur l’analyse de réseaux. Enfin, nous analyserons trois groupuscules d’extrême droite français et leur présence sur Facebook.

Ce contenu a été mis à jour le 20 septembre 2015 à 16 h 42 min.

Commentaires

Laisser un commentaire