Quel est l’état réel du marché de l’emploi dans le domaine de la cybersécurité?

Devant les investissements massifs consentis depuis quelques années par les gouvernements et les entreprises du monde entier en cybersécurité, le principal obstacle semble être de trouver suffisamment de travailleurs qualifiés et compétents pour occuper les nouveaux emplois créés. Le spectre d’une pénurie de main-d’oeuvre spécialisée est souvent associé à la crainte d’une vulnérabilité accrue face aux cyberattaques, la protection des systèmes nationaux reposant sur un nombre insuffisants d’experts.

Face à ce discours catastrophiste, la Rand Corporation vient de publier un rapport (en anglais) plutôt rassurant sur l’état et les perspectives du marché de l’emploi dans le domaine de la cybersécurité aux États Unis, mais dont de nombreuses conclusions semblent applicables à d’autres pays. Il y est notamment question de la nature très ponctuelle de la pénurie évoquée plus haut qui devrait rapidement se résorber, ainsi que des nombreuses initiatives mises en oeuvre par les organisations pour identifier et former à l’interme les spécialistes dont elles ont besoin. Plus que les grandes entreprises, assez bien pourvues en ce domaine, ce sont certainement les gouvernements et leurs systèmes rigides de gestion des carrières qui semblent être le plus exposés à une pénurie durable, mais uniquement pour une petite minorité d’experts de haut niveau.

Parmi les pistes d’intervention suggérées, outre les habituels appels à une meilleure détection des talents et à la mise en place de programmes de formation universitaires adéquats, les auteurs préconisent également une féminisation des métiers de la cybersécurité, susceptible d’augmenter le réservoir des talents disponibles, ainsi que des efforts pour réduire les besoins, notamment en réduisant le recours aux applications problématiques (telles que Java) ou en renforçant la robustesse des technologies et des systèmes informatiques sensibles.

Ce contenu a été mis à jour le 29 juin 2015 à 10 h 44 min.

Commentaires

Laisser un commentaire