Internet, liberté et sécurité: le sondage international de la BBC

Dans le cadre d’une série de reportages sur l’état d’Internet dans le monde, la BBC vient de révéler les résultats d’un sondage mené dans 26 pays auprès de 27.000 adultes. Ce dernier permet de procéder à des comparaisons pour ce nouveau moyen de communication qui a bouleversé en moins de deux décennies les usages sociaux. Les questions avaient notamment pour objectif de mesurer les sujets de préoccupation des usagers en matière de sécurité, le degré de régulation étatique souhaité par ces derniers, ainsi que la percpetion selon laquelle l’accès à Internet constituerait l’un des droits fondamentaux de la vie moderne.

En termes d’utilité, l’accès à l’information (47%) et la capacité de communiquer avec autrui (32%) sont les deux aspects les plus valorisés par les répondants, loin devant le divertissement culturel (sous forme de téléchargement de musique ou de films) (12%) et les activités marchandes (5%). À ce titre, 90% pensent que l’Internet est une plateforme d’apprentissage attrayante, et 78% estiment qu’Internet leur confère plus de libertés.

Ceci explique certainement pourquoi une grande majorité de sondés (77% au Canada et en France par exemple) juge que l’accès à Internet devrait avoir un statut de droit fondamental. Cette opinion est particulièrement développée en Corée du Sud (96%), ce qui s’explique peut-être par le fait qu’il s’agit du pays le plus connecté de la planète. On est plus surpris de trouver également un score très élevé pour la Chine (87%), et on imagine que les autorités de ce pays ne seront pas rassurées par ce chiffres

La position vis-à-vis de la régulation semble assez partagée entre une moitié de tenants d’une régulation étatique et une autre moitié des répondants qui récuse toute forme d’ingérence gouvernementale dans le fonctionnement d’Internet. Le problème est que la formulation de la question manque de nuance et ne permet pas de distinguer les formes de régulation spécifiques, notamment en matière de contrôle du téléchargement illégal.

Un des résultats les plus surprenants est celui obtenu pour la question qui demande aux internautes si Internet constitue un espace dans lequel ils estiment pouvoir exprimer leur opinion en toute sécurité. Les Français et les Allemands sont les répondants qui sont le moins en accord avec cette proposition (seulement 28% et 26%), alors que les Canadiens (51%), les Russes (55%) ou même les Égyptiens (73%) semblent beaucoup plus confiants dans leur capacité à pouvoir s’exprimer librement en ligne sans répercussions négatives. Les raisons d’une telle différence semblent difficiles à expliquer.

Enfin, une question concernait les menaces jugées les plus préoccupantes. Là encore, on observe des différences intéressantes. De façon prévisible, la fraude arrive en tête, mais alors que c’est le problème principal pour 39% des nord américains, les Anglais semblent la craindre de manière légèrement supérieure avec 51% des répondants la plaçant en tête des menaces. Seulement 12% des Chinois semblent par contre la considérer comme un problème majeur, loin derrière la censure gouvernementale (29%). La protection de la vie privée semble aussi importante pour les Français que pour les Canadiens (26% estiment que les atteintes à la vie privée sont les plus préoccupantes des menaces), mais les Français sont par contre deux fois plus nombreux que les Canadiens à redouter les contenus violents et explicites (respectivement 33% et 14%). On voit mal les causes de cette différence considérable, mais le fait que les internautes Allemands semblent aussi sensibles que les Français à ces contenus laisse penser que la crainte concerne ici les contenus incitant à la haine raciale.

Ce contenu a été mis à jour le 30 juin 2015 à 13 h 33 min.

Commentaires

Laisser un commentaire