Un récapitulatif des révélations sur les activités de la NSA

This content is not available in the selected language.

Le rapide enchaînement des révélations publiées ces derniers mois par le Guardian, le Washington Post, le New York Times, et dans une moindre mesure Le Monde, concernant les activités d’espionnage menées par la NSA peut rapidement submerger l’observateur le plus attentif sous une masse d’informations difficiles à contextualiser. Quelques initiatives qui tentent de mettre un peu d’ordre dans cette litanie de secrets méritent d’être signalées:

  • Le Guardian a tout d’abord utilisé les outils du journalisme numérique afin de produire un documentaire interactif en ligne permettant d’axaminer les nombreuses répercussions des documents déjà publiés par ses journalistes: ça s’appelle les NSA Files: Decoded [en anglais];
  • Un blogueur et essayiste spécialisé dans la musique Jazz, Ted Gioia, a momentanément délaissé ses thèmes de prédilection pour synthétiser en une liste facile à consulter les faits marquants tirés des documents divulgués par Edward Snowden: au 30 octobre 2013, sa NSA Fact Sheet [en anglais] contenait 65 révélations significatives renvoyant vers les articles originaux dans lesquels ces informations ont été diffusées pour la première fois;
  • L’une des principales associations américaines de défense des droits de la personne numérique, l’Electronic Frontier Foundation, publie sur son site une chronologie des activités d’espionnage des citoyens américains conduites par la NSA, en s’appuyant là encore sur une recension exhaustive des articles publiés dans la presse américaine (auxquels le lecteur peut accéder via des liens hypertextes), mais également sur des documents officiels émanant des tribunaux et des divers organismes de contrôle du renseignement;
  • Plus modestement, Le Monde a néanmoins réalisé une infographie fort bien faite qui permet de visualiser les divers programmes et outils d’espionnage déployés par la NSA en territoire américain et à l’étranger, ainsi que ses liens de collaboration avec les grands acteurs de l’internet, mais aussi services de renseignement alliés (dont la DGSE est étonament absente);
  • Enfin, pour ceux qui sont agacés par la propension des médias couvrant cette affaire à ne pas laisser leurs lecteurs télécharger librement les diapositives powerpoint de la NSA, le site Cryptomeoffre une alternative bienvenue: il suffit d’effectuer sur la page d’accueil du site une recherche (Ctrl+F) portant sur le nom du quotidien en question, et votre navigateur vous indiquera directement où se trouvent les fichiers PDF tirés des présentations powerpoint que vous recherchez.
Si d’autres outils permettent de mieux comprendre les révélations sur la NSA et ses programmes d’espionnage, n’hésitez pas à m’en faire part via le formulaire de contact accessible en haut de cette page, afin que je puisse mettre ce billet à jour.

This content has been updated on June 29, 2015 at 10 h 54 min.

Comments

Comment